Missions

Les missions constituent l’un des points d’orgue du métier de militaire et sont bien souvent la partie du métier la plus connue de tous. But de l’entraînement militaire, les missions peuvent susciter questions et craintes. Quelques repères pratiques pour mieux comprendre.

Les OPEX

Les OPEX (Opérations Extérieures) sont les missions se déroulant dans des pays étrangers, et globalement dans des pays directement concernés par un conflit, même s’ils ne sont pas tous situés au cœur du conflit. Les pays actuellement concernés pas les OPEX (en 2019) sont :

  • Mali,
  • Tchad,
  • Mauritanie,
  • Burkina Faso,
  • Syrie
  • Irak
  • Liban

Au regard des risques pris au cours des OPEX, ces dernières sont aussi mieux payées que les autres missions. Les OPEX durent 4 mois (le plus souvent) et parfois 6 mois. Et désormais, le militaire parti une fois en OPEX peut obtenir la carte d’ancien combattant, reconnaissance de son passage en théâtre de conflit.

Les autres types de missions

Les autres types de missions hors du sol de la métropole française durent également 4 mois environ. Le contexte géopolitique est globalement plus pacifique même si certaines zones demeurent sous tension. Ces missions dans le jargon militaire sont appelées des MCD (Missions Courtes Durées). Ces missions sont indemnisées également, en plus de la solde (à l’étranger comme en OPEX, en France en fonction d’un taux particulier).

En France

  • Guyane
  • La réunion
  • Antilles
  • Nouvelle Calédonie
  • Polynésie Française

A l’étranger

  • Sénégal
  • Côte d’Ivoire
  • Gabon
  • Djibouti
  • Emirats Arabes Unis

Sentinelle & Vigipirate : des missions sur le sol français

Ces missions particulières se déroulent sur des périodes de 2 mois environ. Elles ont lieu forcément dans une autre ville que celle du militaire, pour des questions de sécurité et de logistique. Ce sont des opérations militaires de longue durée mais sur le territoire français. Les militaires ne peuvent rentrer chez eux le WE : comme lors d’une mission à l’étranger ils doivent être présents sur place en cas d’alerte, même leur jour de repos. En revanche les familles peuvent venir les voir pendant leurs heures de QL (quartier libre)…

Le militaire en Sentinelle touche une indemnité de mission de campagne ainsi qu’une indemnité pour absence longue durée en supplément. Ces indemnités sont imposables.

Les missions de court terme

Enfin à ces missions se rajoutent en plus 3 types de missions généralement plus courtes :

  • des exercices et des entraînements, avant de longues missions par exemple
  • des formations et des qualifications, pour évoluer dans l’armée
  • des services, comme des tours de garde, cérémonies officielles, etc …