Envoyer un colis

Le colis est traditionnel pour un militaire en mission, particulièrement pour célébrer des évènements spéciaux. Noël, anniversaire, …, les colis sont un bon moyen de partager un peu ces moments, malgré la distance. Voici la marche à suivre pour être (presque) sûre que cela arrive !

A qui l’adresser ? 

Le grade.

Le nom et prénom de votre conjoint.

Où l’envoyer ? 

L’adresse fournie par le régiment ou par ses soins.

Si vous avez perdu l’adresse prenez contact avec le BEH, qui saura vous renseigner.

Combien ça va me coûter ? 

  • Vers l’étranger : au tarif France

Une adresse de mission vers l’étranger est une adresse qui comporte un Service Postal (SP).

Pour les adresses en SP, les colis sont à envoyer au tarif France. il n’y a donc pas de surcoût pour vous.

Pourquoi le SP est moins cher ? Car les colis envoyés en service postal sont en réalité acheminés vers un avion militaire qui, lui, ensuite emmènera ces colis sur le lieu de la mission. Il est donc normal que vous ne payiez pas le tarif d’envoi à l’étranger.

Vous aurez quand même un bordereau de douane à remplir. Pas d’inquiétude, c’est normal !

  • Vers l’outre-mer : les plus chers !

Les colis envoyés aux militaires en outre-mer (Martinique, Guyane, …) ont un tarifs spécial. Même si techniquement les militaires sont en France, il y a quand même plusieurs milliers de kilomètres à parcourir. Ce sont donc les colis les plus chers à envoyer !

La Poste connaît-elle le système ? 

La Poste connaît le système … en théorie ! Dans les grandes villes de garnison certains bureaux de poste sont connus pour être efficaces et ne pas faire d’erreurs. Dans certaines autres villes ce n’est pas le cas. Normalement, un peu de pédagogie et de patience permettent de rétablir les choses. Mais si jamais La Poste vous refuse catégoriquement le tarif France pour une adresse en SP, mieux vaut changer de bureau de poste : le tarif international est vraiment beaucoup plus cher !

Les délais

Quant aux délais, il faut reconnaître qu’ils varient ! En SP c’est en fonction des avions militaires et en outre-mer cela peut parfois être très long.

De manière générale : prendre de la marge !
Avant Noël, l’armée préconise de les envoyer 1 mois en avance et prévoir large avant la date de retour du soldat aussi.